28 avril 2017  

Accueil  |    Dossiers  |    Toutes Les news  |    Adhérents  |    Sections  |    Liens  |    Contacts     

Dernière mise à jour : 14 septembre 2007

 Gestion Réseau Transport

LE DEBUT …DE LA FIN suite



La séparation hâtive et imposée des stockages et des terminaux méthaniers, des activités de transport ne repose sur aucune logique industrielle et ne sera en outre pas viable techniquement.

   1) Tout d’abord si cette séparation était vraiment pertinente elle aurait sûrement été mise en place depuis longtemps par la Direction Transport.

   2) Cette séparation stockages et transport a d’ailleurs fait déjà l’objet d’un essai au sein du Transport lors de la filialisation du Négoce (il y a 2 ans). La durée de l’expérience a été brève, et a clairement démontré qu’il était techniquement impossible de gérer le réseau gaz en dissociant le transport et les stockages.

   3) Il aurait été plus malin de maintenir les stockages et les terminaux dans le Transport et de prendre le temps d’expliquer pourquoi la séparation était dangereuse. Cette solution est par ailleurs compatible avec les prescriptions de la 2ème Directive.

   4) Une filiale Transport à minima devient plus facilement externalisable à terme, qu’une entité au sein de laquelle figurent les stockages et les terminaux.

Quand à la thèse de la Direction de Gaz de France qui déclare qu’elle préserve ainsi l’avenir de Gaz de France, elle ne tient pas. En effet, on ne voit pas comment la logique adoptée pour le transport pourrait être différente pour les stockages et les terminaux qui se verront à terme filialisés, avant d’être externalisés. Gaz de France deviendrait alors une coquille vide, où ne subsisteraient que les forces commerciales et le négoce, et l’on se retrouverait alors dans le même cas qu’ENRON. Nos dirigeants seraient bien inspirés d’y réfléchir. Au contraire, une filiale comparable au Transport tel qu’il existe aujourd’hui, représente une force et une richesse qui rendraient la séparation d’avec le groupe Gaz de France, plus difficile.

Cette réforme imposée démontre que le projet industriel n’est plus cohérent, quant à la concertation …


Posté le 2003-03-06

 RECHERCHER

 

 NEWS

[   Accueil     Dossiers     Toutes les news     Adhérents     Sections     Liens     Contacts   ]